29/08/2009

Bruges et Philippine

Voici quelques photos d'une escapade d'été en Flandre occidentale, avec une visite à Bruges au Refter, le bistro de Geert Van Ecke (si besoin de préciser, le patron du Karmeliet).

Nous avons été très bien accueilli, le cadre est moderne tandis que la cuisine met à l'honneur les plats d'autrefois avec des produits frais. L'occasion de goûter une cuisine traditionnelle, estampillée Van Ecke, à un  prix d'ami. Après une assiette d'entrées variées branchée sur la mer, je me suis lancé sur de la langue de veau en toute confiance tandis que mes compagnons de table ont continué sur le poisson. Dans la jungle touristique de la Venise du Nord, une adresse où aller les yeux fermés et les papilles grandes ouvertes.

De retour vers notre province namuroise, nous avons pris la route Knokke/Antwerpen en faisant un crochet par Philippine, un village frontalier situé aux Pays-Bas juste au-dessus de Gand, pas loin de Terneuzen. La spécialité du coin, c'est les moules, et une fois sur place, impossible de l'ignorer. Au centre du village trône une gigantesque sculpture du mollusque local, entourée de quelques restaurants où s'en régaler.

Nous avons mangé cette fois-ci au Mosselbank, mais notre préférence va à l'Auberge des Moules, visité précedemment. Si les moules sont aussi fabuleuses chez l'un que chez l'autre, le cadre et l'accueil font pencher la balance en faveur de l'Auberge des Moules. Ce qui est un plus voor degenen die de taal van Vondel niet meester zijn, on y parle bien français.

Si vous croyez avoir déjà mangé des bonnes moules, allez à Philippine, c'est une révélation. Non seulement on y sert des moules bien ouvertes et juteuses, que c'en est un scandale, mais la préparation "op Philippiense wijze (Mosselbank)" ou "naar oud familie recept (Auberge)" change de ce qu'on connait chez nous. Ce qui ne gache rien, pour ceux qui n'aiment pas les moules, le reste de la carte est très alléchant.

http://www.dekarmeliet.be/

http://www.aubergedesmoules.com/

 

20/11/2008

BRETAGNE: MARDI - Le relais Gourmand d'Olivier Roellinger

La journée commence par une ballade sur le littoral entre le Petit Porcon et Cancale. Un grand bol d'air dans la lumière apaisante de la baie du Mont St Michel.

Après un bol de moules de bouchot au Pied d'Cheval, direction St-Malo où nous attend le spectacle de la grande marée sur les murs de la ville.

Et le soir, le moment solennel du dernier repas au Relais Gourmand d'Olivier Roellinger, qui y cessera ses activités étoilées mi-décembre. Nous y retrouvons le fidèle équipage qui nous a guidé dans nos périples gastronomiques malouins de ces dernières années, Rodolphe, Emmanuel, Bertrand. C'est avec émotion que nous leur demandons de nous accorder une séance photo.

Pour cette dernière, nous avons opté pour le menu Expression de Bretagne:

Pièce de Saint Jacques marinée et "rêve de Cochin".

Huîtres tièdes et chou-fleur pour une "huile muscadée".

Saint Pierre " retour des Indes".

Pigeonneau au single Malt et graines de sarrasin.

Gruyère de gruyère trois ans d’âge, crème de châtaignes et coings.

Couleurs d’automne : figues rôties et noisettes, glace au beurre d’anis étoilé et "lemon curd".

Douceur de mangues  et yaourt à la fleur d’oranger

... Il faut patienter pour que le diaporama s'affiche (oufti, c'est lourd, hein !)

 

 

19:57 Écrit par Cueillelejour dans Escapades | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moules, bretagne, huitres, saint-malo, cancale, roellinger |  Facebook |