13/10/2008

Signé Jean-Phi

C'est par un radieux dimanche après-midi que je me laisse guider par Georgette, mon GPS, jusqu'à cette petite rue en côte du hameau de Sovimont, en la commune de Floreffe, où Jean-Phi réside et organise deux fois par an une dégustation de vin conviviale, transformant pour l'occasion son living en salon de dégustation.

Une fois gravies les quelques marches de l'entrée, on pénètre dans la maison par la porte entrouverte, un petit mot précisant qu'il ne faut pas sonner.

L'accueil est souriant et on m'invite à prendre place à l'une des tables de dégustation. Dans la foulée apparaît devant moi une flûte de Champagne Montaudon dont les bulles soulignent l'insouciance de l'instant.

Sur le guéridon s'alignent une floppée de flacons entamés et Jean-Phi me présente la liste des vins en dégustation tout en m'expliquant avec un regard malicieux qu'il pensait se limiter à quarante mais qu'il s'est lâché et qu'il y en a cinquante-trois.

Le bonhomme est jovial et généreux, on se sent comme si on arrivait chez un copain. Il faut dire que toute la famille s'y met pour vous mettre à l'aise. Les petits zaks sont servis avec le sourire, suivant en cadence le rythme de la dégustation.

Pas de prise de tête, on est ici pour se faire plaisir tout en profitant des conseils judicieux du maître des lieux qui vous improvise en toute complicité un parcours dégustatoire selon votre goût. Et joli parcours que celui-ci:

Côte de Gascogne blanc 2007 d'Alain Brumont.

Château de Quantin 2006 Pessac-Léognan d'André Lurton. 

Zind, tout simplement Vin de table de France, de Zind-Humbrecht, un assemblage d'Auxerrois et Chardonnay assez étonnant de ce viticulteur alsacien hors pair qui se rit des appellations en sortant ici ce vin hors norme. 

Château Bouscassé 2006 Pacherenc du Vic Bilh sec de Brumont. Il m'en faut dans ma cave !

Clos de la Plante Martin Touraine blanc de chez Charles Joguet, une valeur sûre du pays de Chinon qui fait chanter le chenin dans cette cuvée 2007. J'ai connu les balbutiement en 2002, c'est maintenant un produit abouti.

Vouvray sec Les Argiles 2006 de François Chidaine, parmi ce qu'on fait de mieux dans le genre (voir reportage Loire sur la boutique Chidaine à Montlouis).

Le Saint-Véran 2004 du Château de Fuissé nous emmène en Bourgogne avec brio.

Du même Château, le Pouilly Fuissé Les Brûlés 2005, une petite merveille.

Et Jean-Phi a définitivement ravi mon coeur en me versant une larme de Coulée de Serrant 2006 (voir reportage Loire si vous voulez comprendre l'effet que ça me fait).

Ca c'était pour les blancs. On redémarre au rouge, après une petite pause, sur un Côte de Gascogne rouge 2006 de Brumont, un assemblage de Tannat et Merlot qui coule tout seul comme du velours.

Petite escapade en Rhône au domaine Clos des Cazeaux avec le Côte du Rhône générique 2007 et un très beau Vacqueyras Cuvée des Templiers 2005.

Saut en Haut-Médoc avec Les Brûlières de Beychevelle 2006. C'est beau, c'est bon, c'est bien fait.

Et on termine avec Brumont, la cuvée Les Menhirs 2003, qui donne ses lettres de noblesse au vin de Pays de Gascogne, et en Madiran l'incontournable Château Montus en 2005.

Cela fait maintenant trois heures que la dégustation a commencé et je n'ai pas vu le temps passer. Il va déjà falloir rentrer. 

Juste le temps de signer un bon de commande. Malheureusement, choisir, c'est renoncer. Il faut bien sélectionner.

Un post scriptum avec une petite poire et un vieux marc de Bourgogne de Joseph Cartron vient conclure cette belle page de dégustation.

Pour de nouvelles aventures: http://www.jean-phi.eu

 CEFOR 006

 

CEFOR 001

 

CEFOR 002

 

CEFOR 003

 

CEFOR 004

 

CEFOR 005

 

22:24 Écrit par Cueillelejour dans Escapades | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : vin, degustation, jean-phi |  Facebook |