07/04/2009

La brasserie de la Paix à Anderlecht

Le vendredi, à Anderlecht, c'est jour de marché, et nous arrivons difficilement rue Ropsy-Chaudron. Sous le soleil de printemps, entre les échoppes des abattoirs, se bouscule une population bigarrée qui donne à l'endroit un air de vacances.

Deux énormes statues de taureaux dominent l'entrée du marché, rappelant qu'ici se termine le sort tragique de la race bovine, perpétuée en élevage uniquement afin de nourrir notre espèce.

Juste en face, dans un immeuble en coin, se situe la Brasserie de la Paix, au numéro 49. Un écriteau à la fenêtre arbore de façon prometteuse le nom de "brasserie gastronomique" et la signature du chef David Martin.

Une fois franchie la porte, on se trouve clairement dans un cadre brasserie. A droite un immense comptoir ou trônent les pompes à bière. La salle est remplie de petites tables serrées très proprement garnies de nappes blanches. Au fond, une cuisine totalement ouverte où s'affaire la brigade de David Martin. Deux grands cadres aux photos 19e siecle rappellent l'origine vénérable de l'endroit. Et déjà le nombreux personnel de salle mène énergiquement le service de cette manière typiquement bruxelloise, criant les commandes au bar et à la cuisine en flamand et français.

J'ai toujours été fan de bonne cuisine de brasserie, des plats canailles faits avec coeur à partir de bons produits locaux et mangés à une table bistro, où la conversation s'engage facilement avec la table d'à côté, de préférence sur un sujet gourmand.

Nous découvrons la carte en sirotant une Kriek et il devient tout de suite évident qu'il faudra revenir. Ligne après ligne s'énoncent sur la carte des plats des plus alléchants. Déjà pointe le désespoir de devoir renoncer à l'un pour favoriser l'autre, qui pourtant, peut-être, devrait laisser priorité à un troisième ? Et une charmante serveuse au regard mutin vient encore ajouter à mon désarroi en annonçant avec un succulent accent flamand les suggestions du jour en surplus de la carte. Que choisir ?

Nous partons pour le Jambon Basque de mon ami Pierre Oteiza séché 24 mois et l'Américain préparé en salle ainsi que le Lard de poitrine de porc pie noir fondant, laqué à la japonaise et en suggestion le Parmentier de queue de boeuf, asperges et morilles. Et pour accompagner le tout, un Saint Joseph.

Dès la première assiette, il apparaît que le nom de brasserie gastronomique ainsi que l'étoile au Michelin sont tout à fait justifiés. C'est beau, c'est bon et les produits travaillés sont dignes des meilleures tables tout en restant dans le registre brasserie (voir la carte sur le site internet). Toutes les tables sont occupées et tout le monde a l'air de bien se plaire, comme en témoigne le brouhaha des dîneurs heureux d'être là.

C'est décidé, il faudra revenir !

http://www.lapaix1892.com/

 

17/08/2008

PORTES OUVERTES A LA BRASSERIE SAINTE HELENE

Après avoir réglè quelques soucis vestimentaires (voir post précédent), nous nous sommes retrouvés en Ardenne par un bel après-midi d'août.

Ce weekend, c'est portes ouvertes à la brasserie Sainte Hélène près de Virton. La route est dégagée, le soleil brille, la Volvo nous y conduit sans encombres.

Nous avons découvert la bière de la brasserie Sainte Hélène pour la première fois à Hotton, à la rencontre des brasseries luxembourgeoises (voir post du 13/07).

Le brasseur, Eddy Pourtois, est un créatif autodidacte. Ici le mot artisan prend tout son sens. Le matériel utilisé est en grande partie du matériel de récupération ou a été créé en fonction des besoins.

La collaboration de Palix pour le design des étiquettes renforce encore le côté créatif de la chose.

Lors de la visite de la brasserie, nous avons été guidé par un charmant monsieur, un voisin, bruxellois retraité, qui s'est passionné pour la fabrication de la bière suite à l'installation de la brasserie à Ethe, et qui nous a tout expliqué en détail avec beaucoup de bonhomie. J'ai oublié de lui demander son nom, toutes mes excuses et encore merci pour la visite.

Nous avons pu ensuite juger du résultat dans le verre. Nous avons apprécié en dégustation:

La Grognarde spécial 10 ans - 5,5°

La Sainte Hélène blonde - 6,5°

La Sainte Hélène ambrée - 8,5°

La D'jean triple - 9°

Ensuite, comme la bière ça creuse, nous avons pris le chemin de Bastogne pour casser la croûte à la taverne Léo (pas le wagon, à côté). Après une bonne soupe, j'ai goûté à la seule trappiste non belge, La Trappe, de la région de Tilburg aux Pays-Bas. Une curiosité pour les amoureux de trappistes, en dehors de toute polémique. Il y avait à la carte de la blonde à 6,5° et de la quadruple, une brune à 10°.

Aujourd'hui, je vais chercher mes pantalons (les retouches seront faites), et nous allons à Durbuy au labyrinthe. Et il y aura bien l'occasion de l'une ou l'autre rencontre, brassicole ou autre...

CEFOR 001

CEFOR 003

CEFOR 004

CEFOR 005

CEFOR 006

CEFOR 007

CEFOR 013

CEFOR 014

CEFOR 010

CEFOR 011

CEFOR 012

CEFOR 024

CEFOR 023

CEFOR 015

CEFOR 019

CEFOR 017

CEFOR 020

CEFOR 021

CEFOR 022

CEFOR 026

CEFOR 027

CEFOR 028

CEFOR 029

CEFOR 025

CEFOR 002

st h

CEFOR 030

CEFOR 033

CEFOR 034

CEFOR 037

09:37 Écrit par Cueillelejour dans Escapades | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : biere, brasserie, sainte helene, virton |  Facebook |

16/07/2008

Bientôt Grande choufferie 2008

p20080613134047

Vendredi 8 août

21h00 : les Chouffettes

Samedi 9 août :

11h00 : Dixieland Streetband
19h00 : Big Bayou Bandits
21h00 : The Jacks
Voodoo Cats

Dimanche 10 août :

11h00 : Dixieland Streetband
15h00 : The Foundy Ruverside Bullet Band


Grand concours d'escalade de casiers le samedi et le dimanche après-midi. Le gagnant remporte son poids en Chouffe!!!

Entrée gratuite.

santé

 

 

22:16 Écrit par Cueillelejour dans Escapades | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : biere, brasserie, chouffe |  Facebook |

13/07/2008

Rencontre des brasseries du Luxembourg belges

hotton2008

Aaaaaaaah, un événement typiquement bière.

pinter  glouglou  elephant rose


On se prend pas la tête, un passage au Quartier Latin en terrasse pour un américain féroce et une assiette de charcuterie ardennaise, et puis direction Hotton pour la rencontre des brasseries du Luxembourg belge.

Pour ceux qui ne connaissent pas le Quartier Latin, surfez vite sur le lien : http://www.quartier-latin.be/

C'est un havre de paix et de qualité au centre de la Famenne. A 1/2h de Namur, une terrasse ensoleillée, une brasserie au service impeccable avec de la Chouffe au fût, un hôtel de classe avec centre de bien-être, formule brunch le dimanche. Incontournable pour qui veut passer un moment inoubliable.

Hotton: un pré le long de la rivière au centre du village. Des tentes, ambiance kermesse. Et là, une concentration de brasseries luxembourgeoises. Avec présentation de la Smisje Kuvee Elektrik (brasserie De Regenboog, Brugge).

Et on se retrouve à un comptoir à parler en néerlandais avec un brugeois qui parlait anglais avec un luxembourgeois (grand-ducal). Tandis qu'au micro un animateur harangue le public dans la langue de Vondel. Wallonie, terre d'accueil...

On achète 3 euro son verre et puis c'est 1 euro pour le remplir.

C'est l'occasion de faire des rencontres, notamment Charlotte & James de http://www.bierebel.com/index.php ainsi que Michèle & Alain (Sloeber). Lui s'est inscrit au Cefor en première année le jeudi et connait déjà notre site.

Nous avons goûté pour vous (hips!) les blondes des brasseries suivantes (faut bien cibler):

La Val Dieu blonde et la triple

http://www.val-dieu.com/french/index.htm

La Cuvée Saint-Antoine de la Brasserie du Flo à Blehen

 http://membres.lycos.fr/blehenvillage/brasserie.htm

La Fantôme: http://www.fantome.be/

La Rulles blonde, la Triple et la superbe Estivale, amère et très rafraîchissante !

http://www.larulles.be/

La Caracole (Falmignoul)

http://www.dinant-tourisme.be/gastronomie/caracole.htm

La Forestine (pas de site, brassée à la brasserie Caracole de Falmignoul). Bonjour le look des barbus chapeautés, et vive Bierebel !

't Smisje Kuvée elektrik 979W de la brasserie Regenboog (zeg, da's lekker!). C'est aussi puissant et long en bouche qu'un bon single malt de Islay. 

La Joseph, de la brasserie de Silenrieux (très désaltérant).

 http://users.belgacom.net/brasserie-silenrieux.be/ 

La Grognarde de la brasserie Sainte-Hélène (Virton)

 http://www.sainte-helene.be/

La Lupulus, la nouvelle bière de la brasserie des 3 Fourquets (Gouvy)

http://www.les3fourquets.be/htm_fr/homepage_fr.htm 

La Spelziale & la Bella mère de la brasserie Millevertus (Toernich)

http://www.millevertus.be/

Et bien entendu la Chouffe, qu'on ne présente plus.

http://www.achouffe.be/newfr/produits.php

La cuvée de Bouillon.

 http://www.brasseriedebouillon.be/

Et enfin la blonde de la brasserie Botresse à Sur-les-Bois (Jupille, mais rien à voir avec l'autre brasserie bien connue)

Heureusement que nous étions deux pour partager les verres, sinon ça se serait mal terminé.

CEFOR 007

CEFOR 006

CEFOR 008

CEFOR 002


 

CEFOR 003


 

CEFOR 005

CEFOR 010

CEFOR 011

CEFOR 032

 

CEFOR 014

 

CEFOR 015

 

CEFOR 016

 

CEFOR 017

 

CEFOR 018

 


CEFOR 019

 

CEFOR 021

 

CEFOR 022

 

CEFOR 023

 

CEFOR 024

 

CEFOR 043

 

CEFOR 025

 

CEFOR 026

 

CEFOR 027

 

CEFOR 037

 

CEFOR 028

 

CEFOR 029

 

CEFOR 030

 

CEFOR 033

 

CEFOR 036

 

CEFOR 039

 

CEFOR 040

 

CEFOR 038

 

 

23:27 Écrit par Cueillelejour dans Escapades | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : biere, brasserie, hotton |  Facebook |