25/11/2007

Een uitstapje in Brussel

Alleï une fois, on va brusseler un peu. Tant que la Belgique existe, c'est encore chez nous, profitons-en.

Comment bien démarrer la journée à Bruxelles quand c'est l'heure de l'apéro?

Si vous aimez la bière, n'hésitez pas, une visite au Délirium Café s'impose.

L'établissement se situe en plein coeur de Bruxelles, non loin de la Grand-Place, Impasse de la Fidélité. Inutile d'y aller au GPS, c'est piétonnier.

Pour y accéder, passez par la rue des Bouchers et surtout évitez de vous arrêter pour manger. Aussi accrocheurs soient-ils, ces petits restos ne réservent pas toujours de bonnes surprises. Si vous voulez manger là, essayez Aux Armes de Bruxelles, c'est une valeur sûre.

L'impasse de la Fidélité recelle un trésor caché, Jeanneke Pis, la petite soeur de l'autre, moins bien connue mais tout aussi sympa dans son incontinence juvénile. Ne riez pas, là où vous vous rendez, vous aurez tôt ou tard besoin aussi.

Le Délirium Café, vous pouvez pas le rater: quand vous voyez un éléphant rose, c'est là.

Descendez l'escalier et vous vous retrouvez dans la caverne d'Ali Baba: une carte de plus de 2.000 bières!

Une carte succinte vous propose déjà un bon choix, mais n'hésitez pas à demander la bible... et n'oubliez pas qu'en sortant, il faut remonter l'escalier! 

Santeï !!!

cefor 003

 

 

cefor 002

 

cefor 004

 

cefor 005

 

14:42 Écrit par Cueillelejour dans Escapades | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : delirium |  Facebook |

Gastronomie italienne

Bon, c'est samedi, on prend l'auto et on va se faire un bon italien (non mesdames, ce ne sont pas des propos libidineux).

Ne lésinons pas, la bonne cuisine italienne, ça ne cours pas les rues. Depuis quelques années, notre adresse favorite, c'est le San Daniele, avenue Charles Quint à Ganshoren, à deux pas de la basilique de Koekelberg. Non seulement on y mange très bien, mais l'accueil est des plus chaleureux.

Comme vous pourrez le lire sur leur site,  ils sont trois: Antonio Spinelli, le père, Franco le cuisinier et Stefano le sommelier. Sans oublier Mme Spinelli qui fait les comptes. Cette famille italienne a mis les petits plats dans les grands pour hisser le « San Daniele » au firmament des restaurants gourmands. Etoilé Michelin, le restaurant doit son nom au célèbre et traditionnel jambon de San Daniele, un petit village au nord-est de l’Italie niché dans la région du Frioul entre les alpes et L'Adriatique. L’équipe du « San Daniele » veut ainsi mettre en valeur le respect des plus pures traditions italiennes qui ont fait sa renommée.

Nous avons mangé avec délice:

Véritable Jambon San Daniele au Melon de Cantalupo

Tagliolini à la Truffe Noire de Norcia

Bar de Ligne Grillé au Thym Sauvage
Huile d'Olive d'Pantelleria

L'assortiment de fromages italiens 

Glace au vin santo 

 

Un espresso et une petite grappa pour terminer, que du bonheur! 

Bon, bien sûr tout ceci a un prix, mais on a bien senti le goût de la truffe!

Pour le vin, faites confiance à Stefano ou à Giovanni, ils ont l'art de dénicher la bouteille de vin italien qui se combine à merveille avec votre menu.

 

cefor 009

 

 

cefor 008

 

cefor 011

 

cefor 012

 

cefor 013

 

cefor 014

 

14:05 Écrit par Cueillelejour dans Escapades | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : san daniele |  Facebook |

04/11/2007

Salon des vins de terroir à Seclin (Lille): le récit

1er novembre 10h: départ par la E42 Namur-Mons-Tournai-Lille. GPS vers le centre de Seclin et il suffit alors de suivre les flèches pour arriver au parking. Attention: boueux par temps de pluie.

11h30, c'est l'heure de l'apéritif. Entrée dans le chapiteau sur invitation: on peut l'obtenir la 1ère fois par internet, et les années suivantes, les viticulteurs chez qui vous avez acheté en envoient à la maison. Si on a oublié son verre, on en vend à l'entrée. Accrochez-vous-y: il m'est arrivé plusieurs fois d'oublier mon verre sur un comptoir.

Chaque vigneron occupe un stand identifié par une lettre et un chiffre, la lettre indiquant l'allée. On peut préparer son trajet de dégustation en repérant sur internet les vins que l'on veut goûter.

C'est une bonne idée de vouloir commencer par le champagne, mais tout le monde y pense. Si ça coince, c'est mieux de réessayer vers 4h.

L'ambiance est super: on est là pour goûter et les vignerons ne demandent que ça. Ils ont le contact facile. Il s'agit quand même de garder une distance critique: se tenir à son budget et aux vins qu'on aime vraiment, tout en restant ouvert à la découverte. Un difficile exercice d'autodiscipline quand, comme moi, on a tendance à s'enthousiasmer facilement dès que le vin est bon et le type sympa.

Rapport qualité/prix, il y a de bonnes affaires: les vins sont vendus au tarif propriété et, en France, la TVA et les accises sont moins élevées qu'en Belgique. C'est pourquoi un viticulteur, quand il vient à une foire en Belgique, doit vendre plus cher. On trouve ici du très bon champagne entre 12 & 15 euro, et beaucoup de vins à moins de 10 euro. La plupart des stands permettent le paiement par carte, mais certains demandent du liquide (évidemment !). 

 

Nous avons goûté et apprécié (voir site internet du Salon pour détails)

Champagne Bardy Chauffert à Mesnil sur Oger

Champagne Pernet Lebrun à Mancy

Champagne Vollereaux à Pierry

Beaujolais Domaine du Lambert à St Romain au Mont d'Or

St Nicolas de Bourgueil Domaine des Bergeonnières

Chinon Charles Joguet à Sazilly

Côtes du Rhône Domaine des Pasquiers à Sablet

Saint-Chinian Cave de Berlou à Berlou

Languedoc Domaine des Crès Ricards à Ceyras

Armagnac Domaine de Guilhon d'Aze à Larée

 

cefor 001

 

 cefor 014

 

cefor 016

 

11:10 Écrit par Cueillelejour dans Escapades | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lille, vin, seclin, terroir |  Facebook |

RECTO VERSO

Une bonne adresse à Namur: le Recto Verso.

 Situé sur la chaussée de Louvain, l'établissement occupe la surface de 2 bâtiments complètement rénovés. L'entrée se fait par le bar où on peut prendre un apéritif dans une ambiance décontractée.

Ma première réaction a été: "Bon allez, encore du Lounge!". Mais une bonne surprise vous attend lorsqu'on passe en salle de restaurant. Ou plutôt en salles, car il y en a 3, chacune meublée et décorée dans un style différent avec beaucoup de goût. Là, c'est chic, certainement un bon plan pour venir dîner en amoureux: on peut choisir l'ambiance en fonction des goûts de la personne que l'on veut régaler (un conseil: réservez). 

Pour la carte, elle incite à la gourmandise: entrée, plat, dessert pour une trentaine d'euros. Choisissez le thème de l'entrée, et le chef vous la décline en 3 compositions, servies dans des coupes. L'occasion de goûter un peu de tout. En plat, viande, poisson, chacun y trouvera son bonheur. Présentation soignée, cuissons justes, ça marche. Demandez conseil pour le choix du vin, c'est le dada du boss, Martin Hubaut, et la carte des vins permet de papillonner aussi bien en France que dans le reste du monde.

 Bref, un délicieux moment de table où la cuisine se conjugue avec le cadre.

Pour les photos, allez voir sur le lien internet et n'hésitez pas à donner des commentaires si vous y allez manger.

09:38 Écrit par Cueillelejour dans Escapades | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : recto verso, recto verso, martin hubaut |  Facebook |

27/10/2007

Salon des vins de terroir à Seclin (Lille)

Du 1er au 4 novembre 2007, c'est le Salon des vins de terroir à Seclin près de Lille. Un salon très convivial sous chapiteau où plus de 200 vignerons présentent leurs vins à la dégustation (gratuite) des consommateurs.

 Ce salon a lieu 2X par an (novembre et mai) et nous donne l'occasion d'acheter à bon prix les vins que l'on aime. Voir lien internet.

A ne pas manquer aussi, la découverte de Lille, la plus belge des villes françaises par son architecture, la sympathie des gens, leur goût pour la bière et les recettes canailles.

Bientôt le reportage photo de cette petite escapade... 

 

 

 

17:38 Écrit par Cueillelejour dans Escapades | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : vin, seclin, terroir, lille |  Facebook |

30/09/2007

Escapade gourmande à Paris

Petite escapade à Paris à l'occasion du weekend prolongé du 27 septembre: 2 adresses à ne pas manquer.

LAVINIA (voir site dans les liens): 

Situé Boulevard de la Madeleine, c'est un espace de 3 étages où l'on vend des vins de France et du monde. Une équipe de conseillers en vin guide le choix du client. Parcours dégustation en magasin possible.

Pour découvrir, la meilleure formule est de s'attabler au restaurant et d'aller dans le magasin choisir la bouteille à déguster. Pas de droit de bouchon, on paie le prix du magasin, moins cher donc que dans un restaurant ordinaire où le prix d'achat est multiplié par 2, 3 ou plus.

Notre choix s'est porté sur la Grande Assiette de charcuterie, qui nous a permis de mettre en valeur un Croze Hermitage de Maxime Graillot, le fils du bien connu Alain Graillot: Domaine des Lises Equinoxe 2006, un vin rouge caractéristique des qualités aromatiques de la syrah (violette et fruits rouges), plein de fraîcheur et de charme. A 12,65 euro prix magasin, ce serait dommage de s'en priver. La Grande Assiette porte bien son nom: jambon cuit et cru, coppa, rillettes, chorizo, viande des grisons, rosette, foie gras, le tout de fraîcheur et qualité irréprochables.

L'accueil de Gilles et son équipe du restaurant est très convivial. Ils se mouillent la chemise avec le sourire afin de nous faire passer un bon moment tout en étant de bon conseil à la demande.

 L'ATELIER DE JOEL ROBUCHON:

 Allez, on est là pour se faire plaisir.

Joël Robuchon, cuisinier du siècle (le 20e), n'a plus rien à prouver. Il nous donne ici une expérience sans complexe de la gastronomie, dépouillée de tous les tralalas, où on a gardé le meilleur: l'assiette, les produits, l'accueil personnalisé du client. Bien sûr, le budget est à l'avenant, mais on le sait en entrant et pour une expérience qui frise le sublime, je suis prêt à faire un extra.

D'entrée, on voit qu'on a affaire à une équipe bien rodée qui connait son affaire.  Service voiturier, à Paris, on apprécie. On va ensuite à l'essentiel: tout est conçu pour un contact direct entre salle et cuisine. On s'attable à un comptoir qui fait le tour de l'espace cuisine, totalement ouvert, très tendance. Ambiance lounge feutrée.

Les quelques photos ci-dessous donnent une idée de l'assiette. Très sympa pour ceux qui (comme moi) aiment goûter à tout: une carte de plats servis en petites portions dégustation permet de faire le tour de la carte.

Pour l'entrée, je craque cependant pour des cèpes proposés en suggestion. Mais que boire avec cela? On me conseille un verre de Collioure blanc Domaine Coume Del Mas 2006. Et là, c'est la révélation: un superbe accord, le vin et le plat se mariant superbement. Ici, on voit la valeur ajoutée du conseil du sommelier. Inutile de faire le malin, ce gars connait son affaire!

Trève de commentaires, voici ce qui nous a été servi (3 personnes):

 

Poelée de cèpes / Collioure blanc Domaine Coume Del Mas 2006

 

 30.09.2007 084

 

 

 L'Oeuf cocotte et sa crème légère de girolles / Minervois La Colombette 2005 (Chardonnay)

 

 30.09.2007 086






































                                                                                                                       

Le saumon fumé norvégien avec une gaufre de pommes de terre

 

30.09.2007 085

 

Les spaghetti aux palourdes / Château Beaucastel blanc (Chateauneuf du Pape) 

 

30.09.2007 088

 

Le pigeon en suprême au chou et au foie gras / Côte de Provence Ch. des Sarrins 2002 

 

30.09.2007 087

Le cochon de lait en côtelettes à la marjolaine, jeunes oignons au jus 

 

30.09.2007 089

 

 30.09.2007 090

23:22 Écrit par Cueillelejour dans Escapades | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : lavinia, robuchon, paris |  Facebook |