18/10/2009

Brassigaume 2009

Fervent amateur de bières artisanales, je profite d'un déplacement professionnel dans le sud du pays le vendredi pour loger au Grand-Duché et le lendemain faire le parcours de dégustation à Brassigaume.

Le matin, arrêt à Arlon pour une visite et quelques achats à la boutique Mi Orge Mi Houblon, une véritable caverne d'Ali Baba pour tout amateur de bière.

logo-mi-orge-mi-houblon-03

Leur site: http://www.miorgemihoublon.be/index.php?option=com_frontp...

Leur blog: http://miorgemihoublon.blogspot.com/

Après un bon repas à Habay (voir post précédent), nous entrons dans le chapiteau où une vingtaine de maîtres brasseurs font découvrir leurs produits.

Après l'achat d'un verre estampillé au nom de l'événement et des jetons pour les boissons, nous commençons notre voyage au pays du houblon (voir site http://www.brassigaume.be/).

L'ambiance est bon enfant, nous papillonnons de verre en verre, et de surprise en surprise. L'Italie est bien représentée, l'Angleterre aussi. Rencontres surprenantes, comme cette bière de fermentation spontanée de la brasserie italienne Panil, à la richesse aromatique intense. L'événement mérite bien son appellation de "Festival international des bières de caractère".

Nous alternons nos bières favorites (notamment Rulles dans ses différentes déclinaisons) avec les découvertes séduisantes(notamment l'Augrenoise).

Réflexion sur le fait que les toilettes soient payantes: c'est vrai, il faut payer le liquide quand il entre et quand il sort. D'un autre côté, il faut reconnaître que la propreté de ces lieux, susceptibles de connaître tous les débordements, était exemplaire. Pour ma part, j'ai arrosé tout au long de la soirée le même buisson derrière la tente qui devait sans doute avoir la gueule de bois ce matin!

Brassigaume

14:21 Écrit par Cueillelejour dans Escapades | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : biere, gaume, brasseurs, brasseries, brassigaume |  Facebook |

Les Plats Canailles de la Bleue Maison à Habay

Escapade en Gaume à l'occasion de Brassigaume à Marbehan.

Avant d'aller déguster les bières, il est question de bien manger pour se caler l'estomac.

A Habay se cache dans un écrin de verdure la  Bleue Maison sur le site du Pont d'Oye.

L'endroit est féérique, on s'attend à chaque instant à voir surgir un nain ou une licorne au détour d'un bosquet.

A l'intérieur, feu de bois et décor campagnard, accueil très prévenant et une carte canaille plutôt gastronomique. Le choix des vins, inspiré par Pascal Carré (http://www.lacavedusommelier.lu/) est large et permet même de piocher dans d'anciens millésimes.

L'équipe est très jeune et cela donne parfois un ton "école hôtellière" au service, assuré sous l'oeil attentif de la patronne. Voir la jeunesse au travail est réjouissant, la relève est assurée.

Nous dégustons le menu gibier-champignons des bois en choisissant nous-même le vin. Trévallon n'est plus en stock, le jeune sommelier nous conseille un VDP des Collines Rhodaniennes de Xavier Mourier répondant au nom charmant de Patience et dont la syrah fait merveille sur le menu.

http://www.forgesdupontdoye.com/

07/10/2009

Salon des vins de terroir à Seclin (Lille) automne 2009

Seclin

 

 

sommelier

 

 

 

SECLIN (Lille)
Parc de la Ramie 60 rue Marx Dormoy 59113 Seclin
du 30 oct. au 02 nov. 2009

 

http://www.vins-de-terroir.com/accueil_salon.php?idSalon=32

21:32 Écrit par Cueillelejour dans Escapades | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vin, seclin, salon des vin de terroir |  Facebook |

06/10/2009

Rôti de porc en croûte de sel

Lors de notre dernière escapade en Bretagne, nous avons ramené du gros sel marin en vue de faire une préparation en croûte de sel. Ce mode de cuisson au four, simple et savoureux, a l'avantage de garder tous les arômes à l'intérieur et convient aussi bien aux viandes qu'aux poissons.

Rôti de porc en croûte de sel (pour 4 personnes):

Ingrédients:

500 gr de gros sel marin

500 gr de farine

4 oeufs

20 dl d'eau

Thym et romarin

Rôti de porc de 1 kg

Mode opératoire:

La veille du repas, préparer la pâte à sel.

Mélanger le sel, la farine, les blancs d'oeufs (en conservant le jaune au frigo pour le lendemain), l'eau, le thym et le romarin effeuillés.

Pétrir jusqu'à obtention d'un mélange homogène, former une boule, emballer de film alimentaire et réserver au frigo jusqu'au lendemain. La pâte est assez sèche et friable, il faut juste mouiller pour que tout tienne ensemble.

Le lendemain, sortir le rôti du frigo une heure avant cuisson et le mettre sur une assiette en ayant soin si nécessaire de bien éponger le jus.

Faire préchauffer le four à 210°.

Faire une abaisse de pâte d'environ 1/2 cm d'épaisseur (en remouillant d'un peu d'eau si nécessaire) et en emballer le rôti de façon hermétique en prenant soin avant de fermer de placer une branche de romarin sur le rôti.

Mettre le bébé bien emmaillotté sur une plaque du four garnie d'aluminium.

Badigeonner la pâte de jaune d'oeuf et enfourner.

Cuire 60 minutes puis sortir la plaque du four.

Laisser reposer 15 minutes, puis ouvrir la croûte et dégager le rôti pour découper les tranches.

Servir avec un féculents (riz, pâtes, pommes de terre), un légume et une sauce au choix qui ne masquera pas le goût de la viande (pas de moutarde forte, quoi!). Pour cet essai, nous avons récupéré une sauce tomates/vin blanc/carottes/champignons dans laquelle avait mijoté un lapin, un régal !.

Comme accompagnement vin, un Bordeaux de bonne facture convient bien. Nous nous sommes fait plaisir avec un Moulis Maucaillou 1997.

Une autre possibilité de cuisson est de verser un tapis de gros sel dans une cocotte, de mettre le rôti dessus puis de le recouvrir de sel, et de mettre la cocotte au four (je dois encore essayer cette variante).

Si vous voulez vraiment éviter un goût salé, on peut emballer le rôti de feuilles de laitues avant de l'enfermer dans le sel.

Le goût du sel n'est cependant pas trop important, légèrement présent mais subtil, pas dérangeant. Le sel reste dans la pâte et ne pénètre pas le rôti en profondeur. La viande a cependant une saveur incomparable à une cuisson traditionnelle au four.

Avec ce mode de cuisson, on peut varier les viandes, les poissons et les aromates. Succès garanti quand vous ouvrez la croûte devant vos invités et que les bonnes odeurs se répandent dans la pièce.

Photo patty 002


Photo patty 014

Photo patty 017

20:27 Écrit par Cueillelejour dans Recettes | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : sel, porc, roti, croute de sel |  Facebook |

04/10/2009

Megavino & Brassigaume

Le 3e week-end d'octobre sera riche pour ceux qui aiment la bière et le vin: 

logo-Megavino-2009_top

 

La 11e édition du salon Megavino vous accueillera du 16 au 19 octobre 2009 au Palais 3 de Bruxelles Expo avec Bordeaux comme hôte d’honneur.

http://www.megavino.be/fr/

Megavino accueille cette année pour la première fois son ‘petit frère’: Megaspirits. Un pavillon exclusivement réservé aux alcools et spiritueux provenant d’une dizaine de pays différents.

                                           -------------------

brassigaume

Pour les fondus de bières, le festival Brassigaume aura lieu à Marbehan les 17 & 18 octobre:

http://www.brassigaume.be/

Accueil par les petites brasseries dans des stands sous chapiteau, afin de déguster les bières artisanales dans une ambiance très conviviale.  C'est aussi l'occasion pour le public de se restaurer avec différents repas à base de bières présentes au Festival.

Brassigaume ne sélectionne que les brasseries authentiques et met tout en oeuvre afin que les amateurs de bonnes bières puissent découvrir la richesse du patrimoine brassicole belge mais aussi d'ailleurs.

Situé au coeur de la Gaume, le festival Brassigaume à lieu sous chapiteaux chauffés à Marbehan (20 km d'Arlon, autoroute E411 sortie Rulles).

16:37 Écrit par Cueillelejour dans Escapades | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : biere, vin, brassigaume, megavino |  Facebook |

03/10/2009

Cochon qui s'en dédit

Pour faire une omelette au lard, il faut une poule et un cochon.
 
La poule arrive, pond un oeuf et puis s'en va, sans être plus concernée.
 
Le cochon, lui, doit s'impliquer personnellement et mettre un morceau de lui-même dans l'omelette.
 
Dans ce que je fais, je veux m'impliquer.
 
Depuis juin, j'ai une nouvelle fonction chez mon employeur. Je veux m'y donner à fond et je ne sais pas m'impliquer dans le même temps comme je voudrais dans le programme de la 3e année. J'ai essayé, mais mon agenda est tel qu'il devient très difficile d'être là à l'heure au cours. Je serai souvent obligé de rater des cours, de faire mes stages et mon épreuve intégrée l'année prochaine... Il y a aussi une vie de famille.
 
J'ai donc pris la décision d'arrêter les cours de cuisine.
 
A ceux qui m'ont accompagné dans ces deux années de cours, je tiens sincèrement à les remercier pour ces bons moments passés ensemble. Ce blog 
me permettra de revivre l'ambiance formidable des cours. Merci aussi aux profs qui ont accepté le côté parfois brouillon de notre exhubérance tout en appréciant notre motivation.
 
A tous ceux qui poursuivent cette formation, je souhaite une bonne continuation et beaucoup de succès dans cette année qui demande beaucoup de travail.

Et à tous ceux qui voudraient entamer une formation au Cefor ou ailleurs, je les encourage vivement, c'est une expérience très enrichissante.
 
Je continuerai à découvrir les bons restos les bons vins, et tous les autres fruits que la vie permet de cueillir. Ce blog restera le recueil des meilleures découvertes gastronomiques.

A bientôt pour de nouvelles aventures...

Cochon          Poule

10:01 Écrit par Cueillelejour dans Cefor | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |