20/01/2009

Viva España

En préparation des portes ouvertes, nous réaliserons dans les cours suivants des zaks sur le thème de l'Espagne.

Pour cette première fois, on entre directement dans le vif du sujet. Myriam, incorrigible perfectionniste, réalise deux préparations, une brandade de morue et des moules farcies. Pascale présente un très joli et surprenant lait d'amandes, huile d'olive et anchois. Jean fait vibrer sa fibre méditéranéenne avec deux toasts garnis de sa composition, dont l'un avait un piquant aillé à réveiller un mort. Votre serviteur  a fait un contre-la-montre avec des queues de crevettes frites sauce Romesco et a pu passer la ligne d'arrivée grâce au coup de main bienvenu de quelques-uns qui se reconnaitront. Merci les potes. Philippe s'est collé au potage aux choux de Bruxelles. Espagnols les choux de Bruxelles ? Après tout, pourquoi pas, Charles Quint est né à Gand, et t'as déjà entendu parler de l'Ommegang et de l'origine de l'escavèche ? Non, peut-être! En apéritif, Philippe nous a proposé une dégustation de vins espagnols. Et Gaëlle a dressé une très jolie table blanc/bleu.

Après ce copieux apéritif ensoleillé où Caroline cherchait désespérément un zak sans ail, nous sommes passé au Menu du jour:

En entrée, une cassolette de ris et rognons de veau à la moutarde réalisée par Georg, Mélanie & Stéphanie enfin réunies depuis longtemps.

L'équipe féminine présente un très honnête osso bucco milanaise, riz au safran et parmesan dans une assiette colorée qui chante le sud et tente de nous faire oublier les mois d'hiver. Stéphanie a systématiquement vidé tous les os à moëlle qui passaient à sa portée en essayant de nous faire croire que ça lui donnait mauvaise conscience.

Et  l'apothéose du dessert nous est offerte par le club des cinq au grand complet, Denis, Thierry, Caroline, Axelle et Olivier avec la tarte tatin, glace à la canelle et muffin au chocolat et piment d'Espelette. Mélanie reste rêveuse devant la composition de son assiette par Olivier qui décidément met toujours les boules à ces demoiselles de façon assez ostentatoire.

Après avoir du déplorer quelques éclipses prématurées lors des tâches de fin de cours, les derniers qui s'y collent quittent le local à 22h45, fourbus mais l'estomac bien rempli de toutes ces bonnes choses.

21:56 Écrit par Cueillelejour dans Cefor | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.