26/10/2008

francecheftv

Vous êtes à la recherche d'une recette d'entrée, plat, dessert ou cocktail ?

Ca vous botte de voir un grand chef vous présenter une recette en vidéo ?

Surfez vite sur http://www.francechef.tv/

17:33 Écrit par Cueillelejour dans Recettes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : recettes, francecheftv |  Facebook |

23/10/2008

Chaudron d'Halloween

halloween1

 

"Les Bases d’un Rituel de Sorcellerie   

Voyons les accessoires et les gestes courants d’un rituel:

halloween3

Pour pouvoir procéder au rituel, il faut s’assurer d’avoir les quatre indispensables: le lieu, le temps, les outils et le plan.

Le lieu consiste à trouver un endroit approprié pour pratiquer la magie. Certains optent pour des rituels à l’extérieur, mais il faut alors se soucier de la météo.

Le temps consiste à avoir un moment à consacrer entièrement au rituel, de sorte que l’on ne soit pas dérangé ou interrompu en plein envoûtement par un quelconque aléas du quotidien. Le moment choisi peut également ajouter de l’énergie au sort, par exemple en optant pour un soir de pleine Lune ou un jour de sabbat.

Les outils sont l’ensemble du matériel dont on aura besoin, et qu’il est préférable de réunir d’avance pour ne pas avoir à chercher. Évidemment ces accessoires varient énormément selon les sorts.

Le plan, enfin, est la marche à suivre du sortilège, incluant toute incantation ou recette nécessaire. On peut l’avoir avec soi sous forme écrite, ou tout simplement l’apprendre par coeur."

halloween4     

En cette période d'Halloween, il est intéressant de voir que la cuisine et la sorcellerie ont plus d'un point commun. Ce texte, glané au hasard d'internet (http://serenespirit.wordpress.com/sorts-rituels-et-incant...), se prêtera sans peine à ce parallèle. Ne voit-on pas toujours les sorcières touiller dans un chaudron ? Et la valse d'un service dans un restaurant gastronomique, avec ses codes et conventions, ne tient-elle pas du rituel le plus sacré, dont la dégustation du vin est un des moments les plus aboutis ? N'y a-t-il pas de la magie dans certains plats ? Et les grands cuisiniers ne sont-ils pas un peu sorciers ? Il s'agit de transformer la matière vivante, animale ou végétale, en fête pour les sens. L'acte de survie élémentaire de manger et de boire devient un rituel.  

halloween5

 

 

 

C'est ainsi qu'une vingtaine d'apprentis-sorciers se réunissent depuis plus d'un an pour le sabbat du mercredi soir sous la houlette d'un Maître-sorcier. On n'est pas loin d'Harry Potter au cours de potions.

halloween7


Menu du jour:

Les zaks de luxe préparés avec amour: Balotin de saumon aux échalotes, pommes vertes et ciboulette par Axelle, Bonbon d'écrevisses au curry doux sauce tartare par Denis, Mariage de crabe et d'écrevisses au coeur d'artichauts par Olivier, Crème au potiron et son lard croquant de 6h du matin par Thierry. Le tout arrosé d'un Jus de pomme vodka et crapaud. Et Caro L. nous a cuit un succulent Pain au potiron pour accompagner le repas. Et une superbe table d'Halloween !

En entrée, un Loempia sauce aigre douce. Au pliage, Pascale et Myriam, Philippe à la cuisson et votre serviteur à la sauce.

Au plat, l'équipe des sorcières d'Eastwick: Canette à l'orange et Grand Marnier, panier de légumes printaniers, pommes sardalaises. Marie-Christine met le feu au chaudron, Sabine fait disparaître une cuisse de canard... Du grand art. 

Au dessert, Alex, Georg & Stéphanie mitonnent une Tarte au fromage blanc et poudre d'amandes.

D'un coup de baguette magique, les casseroles et la vaisselle retrouvent leur place dans les armoires. Les balais nous la jouent Fantasia et nous laissons un local impeccable pour le prochain sabbat.

halloween2

 

halloween6    diable

23:44 Écrit par Cueillelejour dans Cefor | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : halloween, sorcellerie, chaudron |  Facebook |

16/10/2008

Ca banquette

Waouw, aujourd'hui c'était une bonne cuvée. Des recettes savoureuses, une belle présentation et une équipe qui tourne. On se serait cru à un banquet.

Menu du jour:

En zak, on n'a pas fait les choses à moitié. Pascale nous a sorti une goûteuse pomme de terre farcie au feta et poivrons, et pour accompagner le repas, un pain aux épinards et un pain aux tomates et romarin. Philippe nous a dressé une belle table et a réalisé une crème Dubarry. Jean nous a étonné avec des sablés au parmesan & tomates sèchées. Quand à votre serviteur, il a mijoté un risotto aux foies et rognons de lapin servi al dente en cuillère apéritive. L'apéritif réalisé par Philippe était un asti spumante à la mandarine Napoléon

L'équipe de l'entrée nous a présenté des quenelles de saumon sauce hollandaise (sauce que Sabine a énergiquement montée) et un flan au cresson très réussi. En garniture, des écrevisses sans slip de bain, magistralement châtrées par notre équipe féminine, avec brio ou appréhension selon le cas.

En plat, un poussin grillé sauce Robert et pommes rocher persillées. Les poussins n'étaient pas vidés, ce qui n'a pas facilité la tâche. La sauce était très réussie.

Et pour terminer en beauté, l'équipe dessert a réalisé une superbe larme de mousse au chocolat à la fleur d'orange et son zeste, effectivement à pleurer d'émotion. Thierry s'en est mis partout pour faire la pub de Dash. Il faut dire qu'avec Olivier, ils allaient goûter régulièrement la mousse dans la chambre froide.

 

19:19 Écrit par Cueillelejour dans Cefor | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/10/2008

Signé Jean-Phi

C'est par un radieux dimanche après-midi que je me laisse guider par Georgette, mon GPS, jusqu'à cette petite rue en côte du hameau de Sovimont, en la commune de Floreffe, où Jean-Phi réside et organise deux fois par an une dégustation de vin conviviale, transformant pour l'occasion son living en salon de dégustation.

Une fois gravies les quelques marches de l'entrée, on pénètre dans la maison par la porte entrouverte, un petit mot précisant qu'il ne faut pas sonner.

L'accueil est souriant et on m'invite à prendre place à l'une des tables de dégustation. Dans la foulée apparaît devant moi une flûte de Champagne Montaudon dont les bulles soulignent l'insouciance de l'instant.

Sur le guéridon s'alignent une floppée de flacons entamés et Jean-Phi me présente la liste des vins en dégustation tout en m'expliquant avec un regard malicieux qu'il pensait se limiter à quarante mais qu'il s'est lâché et qu'il y en a cinquante-trois.

Le bonhomme est jovial et généreux, on se sent comme si on arrivait chez un copain. Il faut dire que toute la famille s'y met pour vous mettre à l'aise. Les petits zaks sont servis avec le sourire, suivant en cadence le rythme de la dégustation.

Pas de prise de tête, on est ici pour se faire plaisir tout en profitant des conseils judicieux du maître des lieux qui vous improvise en toute complicité un parcours dégustatoire selon votre goût. Et joli parcours que celui-ci:

Côte de Gascogne blanc 2007 d'Alain Brumont.

Château de Quantin 2006 Pessac-Léognan d'André Lurton. 

Zind, tout simplement Vin de table de France, de Zind-Humbrecht, un assemblage d'Auxerrois et Chardonnay assez étonnant de ce viticulteur alsacien hors pair qui se rit des appellations en sortant ici ce vin hors norme. 

Château Bouscassé 2006 Pacherenc du Vic Bilh sec de Brumont. Il m'en faut dans ma cave !

Clos de la Plante Martin Touraine blanc de chez Charles Joguet, une valeur sûre du pays de Chinon qui fait chanter le chenin dans cette cuvée 2007. J'ai connu les balbutiement en 2002, c'est maintenant un produit abouti.

Vouvray sec Les Argiles 2006 de François Chidaine, parmi ce qu'on fait de mieux dans le genre (voir reportage Loire sur la boutique Chidaine à Montlouis).

Le Saint-Véran 2004 du Château de Fuissé nous emmène en Bourgogne avec brio.

Du même Château, le Pouilly Fuissé Les Brûlés 2005, une petite merveille.

Et Jean-Phi a définitivement ravi mon coeur en me versant une larme de Coulée de Serrant 2006 (voir reportage Loire si vous voulez comprendre l'effet que ça me fait).

Ca c'était pour les blancs. On redémarre au rouge, après une petite pause, sur un Côte de Gascogne rouge 2006 de Brumont, un assemblage de Tannat et Merlot qui coule tout seul comme du velours.

Petite escapade en Rhône au domaine Clos des Cazeaux avec le Côte du Rhône générique 2007 et un très beau Vacqueyras Cuvée des Templiers 2005.

Saut en Haut-Médoc avec Les Brûlières de Beychevelle 2006. C'est beau, c'est bon, c'est bien fait.

Et on termine avec Brumont, la cuvée Les Menhirs 2003, qui donne ses lettres de noblesse au vin de Pays de Gascogne, et en Madiran l'incontournable Château Montus en 2005.

Cela fait maintenant trois heures que la dégustation a commencé et je n'ai pas vu le temps passer. Il va déjà falloir rentrer. 

Juste le temps de signer un bon de commande. Malheureusement, choisir, c'est renoncer. Il faut bien sélectionner.

Un post scriptum avec une petite poire et un vieux marc de Bourgogne de Joseph Cartron vient conclure cette belle page de dégustation.

Pour de nouvelles aventures: http://www.jean-phi.eu

 CEFOR 006

 

CEFOR 001

 

CEFOR 002

 

CEFOR 003

 

CEFOR 004

 

CEFOR 005

 

22:24 Écrit par Cueillelejour dans Escapades | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : vin, degustation, jean-phi |  Facebook |

12/10/2008

Ainsi font font font les petites marionnettes...

Menu du jour:

En zak, nous avons été gâtés. Marie-Christine nous a fait de très beaux cornets au saumon fumé, Aurore une tartelette de poires au Roquefort, Caroline H un velouté au camenbert. Pour compléter, un petit bol de crème andalouse réalisée par Sabine, qui nous a arrosés avec ceci d'un cocktail au rhum, jus d'oranges et sirop de fraise. Dominique a dressé une superbe table marine et s'est chargée du pain.

L'entrée: un brick à l'oeuf et ciboulette, salade frisée à la vinaigrette et lard fumé. Oups, j'ai craqué et j'ai attaqué l'assiette avant de prendre la photo. Ma gourmandise me perdra.

En plat, du porc au curry et à la crème, riz façon pilaf safrané.

Le dessert, c'est toute une histoire. Nous avons appris la meringue italienne et nous avons composé une jolie mousse de fruit qui a fait l'unanimité.

Pour le fun, une photo de la valise de Philippe, le 007 de la cuisine. Et de l'utilisation infantile que suscite chez Olivier le matériel qu'on y trouve...

... et bon anniversaire à Thierry M. qui a pris de la bouteille ce 11 octobre.

 

22:43 Écrit par Cueillelejour dans Cefor | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

02/10/2008

Ca boulote

On commence le cours comme d'hab avec le versement des cotisations et la lecture des recettes. Ensuite, les groupes sont redéfinis car il y avait un peu de flou.

Dominique joue pleinement son rôle de prof. Il met la pression gentiment mais sûrement. Comme un chef d'orchestre, il suit tout ce qui se passe, fait remarquer ci et là un oubli, accélère la cadence quand il le faut, passe de groupe en groupe. Plus d'exigence sur le dressage des assiettes, qui se fait à la chaîne, ou pour la présentation ou le débarrassage de la table. On commence à sentir le sérieux de la deuxième année. Si on veut respecter le timing sous sa houlette, il va falloir que les groupes se prennent en charge et que la tâche de chacun au sein du groupe soit bien définie. Une recette, c'est un processus, une suite d'étapes qui s'enchaînent, et dans notre façon de travailler, nous sommes parfois encore brouillon.

Ca ne nous empêche pas de rigoler quand même, la mayonnaise prend toujours bien.

Menu du jour:

L'équipe des zaks nous a régalé. Ils n'ont plus mis de bouteille d'alcool dans les mains de Jimmy, qui nous a sorti une belle Composition aux noix de pétoncle, crème de safran et julienne de légumes. En charge du pain, les sauterelles (Stef & Mélanie, dixit Dominique) ont pris soin de promener leurs miches (de pain) dans la cour pour les refroidir, l'occasion d'une furtive rencontre avec Philippe Tasiaux, toujours aussi jovial. Alex nous a composé d'odorantes et savoureuses Pralines au Herve. Et Georg une rafraichissante Rondelle de concombre canelé au raifort, mascarpone et saumon fumé. En apéro, Martini Fiero & jus multifruit.

Pour l'entrée, une Mousseline de poisson aromatisée au cerfeuil frais, crème au vin blanc, Denis & Olivier ont du tout faire à deux, le reste du groupe étant absent. Olivier en a perdu les boules, gracieusement récupérées par l'équipe du plat. Pour le punir, Stéphanie lui a filé quelques coups de rouleau à patisserie.

En plat, une belle recette de Gibelotte de lapin de garenne à la bière d'abbaye, pommes dauphines à l'ardennaise. Beaucoup de boulot pour cette équipe de six, qui s'en est pas mal tirée. Tante Myriam a comme toujours pris les choses en main, du découpage des lapins à la finition de la sauce, le duo Pascale et Gaëlle ont attaqué tous les légumes (et il y en navets, ahaha !), Jean et Philippe se sont collés à la cuisson des pommes dauphines, et votre serviteur a fait de son mieux tout en assurant les comptes et le reportage de la soirée.

L'équipe du dessert est un quintet exclusivement féminin dont fait partie notre nouvelle recrue, Caroline H. Elles se sont mouillé le maillot (surtout Aurore, qui en avait partout, voir photo). Elles sont devenues les pros du silpat et nous ont produit une très belle Tulipe glacée et sa tuile à l'orange.

A mercredi prochain pour de nouvelles aventures !

PS: encore un mot, la première photo, ce sont deux plats que nous avons trouvés rangés comme ça. Merci les gars du mardi.

 

21:42 Écrit par Cueillelejour dans Cefor | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cours de cuisine, cefor |  Facebook |